De la difficulté de ne pas plaire à tout le monde

Depuis longtemps que je me souvienne, j’ai toujours été une femme de commerce, au-delà de l’aspect financier, c’est ma grande empathie, mon profond respect de l’engagement qui guident mes actions.

Quand on fait pour l’autre comme pour soi on ne se trompe pas…

 

J’ai créé la Bucolique avec mes aspirations, le fruit de mes rencontres, de mon expérience des deux côtés du commerce.

J’y ai mis ce que j’aurai voulu découvrir à l’époque de ma vie citadine, suractive bien loin des brocantes.

 

Je travaille avec un souci permanent d’amélioration de ce qui fonctionne, m’interrogeant sur les pistes à suivre, les services à offrir… bref comment faire toujours mieux tout en respectant mon équilibre.

 

L’été est passé à la vitesse de la lumière écrasant et inconfortable, j’ai découvert, chose n’est pas coutume, le manque de bienveillance de certaines clientes, les critiques non constructives et surtout la méchanceté sonnante et trébuchante de certaines.

 

Alors le chien aboie, la caravane passe, dit l’adage, au bout de quelques années sans heurts, il fallait bien que ça m’arrive, sur le volume, il existe toujours l’empêcheur de tourner en rond, le mauvais coucheur ou la peste caractérisée.

 

J’ai découvert non sans en ressentir une certaine cruauté, que le trop est l’ennemi du bien, être investi, avoir de la gentillesse, de la bienveillance n’est parfois pas suffisant pour certaines, qui oublient en deux cliques la qualité de votre travail, de vos services, tout simplement pour une réponse tardive en plein congés annuels, on écrit allègrement derrière son écran des horreurs pour un retour non organisé dans les règles.

 

On crie au scandale, par sms un dimanche soir 21 h 30 toujours pendant mes congés pour une facture transmise par mail au préalable d’un départ de colis… allez comprendre ?

 

L’été fut la palme d’or, j’ai découvert en grand format ce que je savais déjà sur la nature humaine mais que j’avais joyeusement oublier :

Je ne peux pas plaire à toutes.

 

J’aime inconditionnellement mon activité, ma sélection et mes clientes, je suis très souvent gâtée par mon métier et j’ai beaucoup de satisfaction au quotidien à la lecture de vos messages en retour de livraison.

Mais ma grande sensibilité tangue quelque peu face à la vague de crétinerie de certaines.

 

Je ne peux certainement pas plaire à toutes, je fais mon maximum pour satisfaire chacune, mais il me semble que l’erreur est humaine et que la bienveillance et l’indulgence feraient le plus grand bien à notre monde.

 

Alors n’en déplaise à certaines, je fais chaque jour au mieux, pour offrir des jolies choses au juste prix et présenter de façon objective au mieux de la réalité.

Les annonces sont très détaillées, les photos pléthoriques et souvent sous plusieurs expositions de lumière.

Mes livraisons sont faites au plus rapide et dans les meilleures conditions dans la mesure du possible.

 

Après, les aléas font aussi partie de la vie, il est vain de le nier. Les araignées habitent chez moi, la bucolique est une brocante c’est donc pas si surprenant, et il arrive qu’elles voyagent dans les cartons.

 

La poste et Mondial Relay ne sont pas une science exacte en termes de logistique même si ça s’améliore, il arrive qu’un produit devienne non conforme suite à de la casse ou une dégradation ou tout simplement un détail que l’on n’aurait juste pas vu.

Certains ne sont pas toujours remplaçables, même si tout est fait dans ce sens c’est l’inconvénient de la pièce unique.

 

Je fais souvent l’effort commercial pour faire plaisir avec une grande souplesse.

Alors tant pis aux mécontentes de naissance, les adeptes du tout « tout de suite », je veux et j’exige sans même dire merci, les frustrées de la vie qui balancent des mots qui les dépassent derrière leurs écrans, je leur dis merci

 

Grâce à vous j’ai encore appris, je vais continuer à ne pas plaire à tout le monde.

 

 

Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les derniers articles du blog

Être seule et accompagnée

J’ai longtemps prôné et vénéré le travail seule en toute autonomie, je n’aimais pas le travail en équipe. J’aimais être seule aux commandes, unique responsable de

Lire plus »
La Livraison pour Paris et les départements 78- 92- 93-94-95 est offerte pour toutes les commandes supérieures ou égales à 500 euros. Livraison au rdc sur la rue